Comment créer son offre de service en tant que freelance informatique ?

Dans le secteur de l’informatique ou du marketing, devenir freelance rime souvent avec la prestation de service. Tellement souvent que c’en est presque devenu un synonyme.

La prestation de service est l’action de monnayer une compétence, du temps ou une expertise à son client dans différents domaines. Dans ce cadre, le freelance s’engage à fournir une prestation à son client.

Et qui dit prestation de service dit offre de service.

Alors comment faire une offre de service pertinente et percutante pour sortir du lot ?

Qu’est ce qu’une offre de service ?

Lorsqu’on devient indépendant, on devient sa propre marque, c’est ce qu’on appelle le personal branding.

Et comme une marque présente son catalogue à ses clients, un freelance digital doit présenter son offre de service que ce soit des formations, des compétences, du consulting…

Souvent sous la forme d’un portfolio dans le domaine du digital, l’offre de service peut se retrouver sous plusieurs formes : un site internet, une fiche de réalisations sur certaines plateformes, un book…

Freelance tech' réfléchissant à son offre de prestations de services

De l’idée du freelancing à la création de l’offre de prestation tech’

Pour pouvoir prétendre à des missions freelances qui sont pertinentes à la fois pour vous et pour votre client, avant d’optimiser votre profil LinkedIn, il faut vous poser les bonnes questions.

Aujourd’hui, le marché de l’IT est pénurique, trop d’offres pour trop peu de candidats. Il est donc assez simple de tirer son épingle du jeu, surtout si vous êtes, à l’heure où j’écris cet article, vous êtes développeur ReactJs avec plus de trois ans d’expérience.

Ce n’est pas pour autant qu’il faut sauter cette étape. En effet, faire un point sur vos compétences, votre zone de confort, celle dans laquelle non seulement vous excellez mais qui vous passionne, et sur les problématiques et les clients qui vous intéressent vous permettront de sélectionner les bonnes missions pour vous.

Les technologies / La stack / Les frameworks

Nous aurions pu appeler cette section “Compétences et Envies” car c’est de ces notions dont il s’agit.

Quelle est votre stack technique aujourd’hui ? Quels sont les langages que vous maîtrisez et quels sont les frameworks sur lesquels vous voulez travailler ?

Et surtout quels sont vos points d’excellence ?

Ce sont ces derniers qui vont vous aiguiller sur votre proposition de valeur, qui vous différenciera de vos concurrents.

En tant que consultant indépendant, il faut également penser long-terme lors de la création d’une offre : ne vous lancez pas dans le dernier framework à la mode même s’il est très demandé, vous risquez de vous lasser et de vouloir changer rapidement de stack si elle ne fait pas partie de vos premiers amours.

Le marché

Existe-t-il un marché pour l’offre que vous voulez proposer ?

En effet, il ne suffit pas d’avoir une envie et les compétences pour la réaliser pour être rentable, il faut avoir des clients.

Il faut donc se poser la question de l’intérêt de votre offre pour des entreprises, d’autres indépendants etc.

Evidemment dans le domaine de l’informatique, la question du marché ne se pose presque plus tant le marché fonctionne en flux tendu. Peu importe votre langage ou votre framework favori, vous aurez des clients si vous suivez les bases de la prospection.

Et si votre framework favori fait parti du top 10 de l’index Tiobe il y a fort à parier que vous n’ayez même pas à prospecter de manière intensive.

Pour autant il ne faut pas faire l’impasse sur ces questions, elles vous permettront d’être clair sur vos motivations et sur les projets que vous voulez accepter. Vous pourrez ainsi, non seulement gagner du temps lors du choix de vos missions, mais également éviter de vous engager dans des missions où vous ne vous reconnaitrez pas et qui risquent de vous lasser.

La spécialisation

Que vous proposiez des prestations purement informatiques ou plus largement dans le domaine du digital, la question de la spécialisation se pose.

Souvent le réflexe du freelance junior est de “ratisser large” pour être sur d’avoir des clients et donc des clients.

C’est, souvent, une erreur : accoler tous les mots-clés possibles et imaginables sur votre profil pour être sûr de ne rater aucune opportunité est la solution pour laisser transparaître votre inexpérience dans le freelancing.

Par ailleurs, cela peut inciter votre prospect à négocier vos prix voir même à ne pas vous contacter car vous lui semblez trop polyvalent.

Dans le domaine de la tech’, la spécialisation est souvent le graal. C’est votre position sur le marché, qui deviendra votre niche, qui vous permettra d’être visible dans les bons endroits pour les bonnes missions.

Si vous avez peur de vous spécialiser trop vite et de passer à côté de sujets qui pourrait vous passionner, structurez une offre qui deviendra votre coeur de proposition et qui vous permettra d’évoluer autour.

Homme ingenieur informaticien independant reflechissant a sa prochaine mission freelance

Définir son offre en tant que freelance IT

Une fois ces questions posées, votre offre commence à se dessiner : vous connaissez les technologies sur lesquelles vous pouvez intervenir, votre marché, et votre spécialisation.

Il est temps de se pencher sur votre client idéal, votre positionnement et le nerf de la guerre : la facturation.

Le client

Les freelances dans le secteur marketing les connaissent certainement par coeur, mais ce sont des indispensables : les ICP.

Les ICP ce sont les ideal consumer profil donc vos clients idéals, dérivés du personna. Contrairement à ce qu’on apprends en marketing, l’ICP n’a pas obligatoirement de prénom, ni d’âge précis. Par contre, le personna, notamment en B2B a un besoin, des valeurs, une raison d’être et un budget.

Votre ICP peut s’affiner au fil de l’eau mais il existe des critères que vous pouvez définir en amont, notamment la typologie d’entreprise et son besoin.

Par exemple certains développeurs vont vouloir travailler avec des grands groupes qui ont un budget conséquent car ils vont pouvoir proposer un produit fini avec des fonctionnalités très précises. D’autres vont préférer les start-ups pour pouvoir développer des fonctionnalités très innovantes, se challenger et délivrer rapidement.

C’est à vous de faire ce choix afin de pouvoir connaître les canaux à utiliser pour démarcher vos prospects et trouver des missions qui vous correspondent.

Le positionnement

Votre positionnement c’est votre valeur différenciante sur le marché. Elle peut porter sur énormément de sujets : le secteur, la vision, l’expérience…

Ainsi le profil ou portfolio d’un développeur javascript ne renverra pas la même image si celui-ci est spécialisé dans le e-commerce avec du code legacy, une implémentation de TDD et 8 ans d’expérience ou s’il est plus spécialisé dans les projets from scratch de start-up de la medtech avec 4 ans d’expérience

Ces deux profils n’auront ni les mêmes clients ni les mêmes missions, et leur prospection n’en sera que plus facile, surtout si leur prix est aligné avec leur positionnement.

Le prix

Le prix doit à la fois être connecté au marché et à votre positionnement.

Aujourd’hui lorsqu’on propose des prestations IT, les prix peuvent évoluer non seulement sur des critères d’expérience mais également sur la localisation, la stack technique et le positionnement.

En premier lieu, pour définir votre offre il va falloir que vous déterminiez votre méthode de facturation : en régie ou au forfait.

Une fois ce critère déterminé, différentes méthodes existent pour fixer votre prix.

En premier lieu il va falloir faire une veille concurrentielle : quels sont les prix que pratiquent vos concurrents, qu’ils soient directs (freelance) ou indirects (agence, esn) ?

Quel est leur niveau d’expertise ? Quelle est leur localisation ?

Par ailleurs il va falloir chiffrer vos charges afin de comprendre quel est votre bénéfice net suivant la prestation. C’est à dire combien vous gagnez en réalité une fois la prestation réalisée. Dans ce calcul il ne faut pas prendre en compte seulement vos cotisations sociales et vos charges mais également les jours de prospection, de facturation, les jours de vacances ou de maladie voir de chômage et le montant investi nécessaire au bon fonctionnement de votre activité de freelance.

En effet, les jours de prospection font partie de la mission autant les jours réellement travaillés. Ainsi si vous considérez qu’un salarié travaille 229 jours par an et que vous voulez garder ce rythme, n’oubliez pas que dans ces jours sont compris les jours d’administratifs et commerciaux, qui sont, suivant les profils, environ une trentaine.

C’est en ce basant sur ces critères que vous pourrez déterminer le TJM qui vous convient, vous pouvez également vous aider des TJM du marché d’Upway.io disponible juste ici.

Vous pouvez également opter pour une facturation au résultat et donc proposer une offre avec un prix fixe ou forfait pour un résultat donné. Cette pratique est souvent utilisée pour des prestations à haute valeur ajoutée mais peut parfois induire une charge de travail plus importante qu’anticipée.

En résumé une offre de service en tant que freelance dans le digital doit :

  • Etre légitime
  • Etre différenciante
  • Répondre à un besoin
  • Avoir un positionnement clair
  • Etre au juste prix

Pour aller plus loin

Une fois son offre de prestations informatiques élaborée il faut trouver ses premiers clients et signer ses premiers contrats.

Pour la première étape, plusieurs solutions existent : il y a bien évidemment les plateformes de mise en relation freelance/entreprise dont Upway.io fait partie, nous en avons fait une liste des plus intéressantes dans le domaine de la tech’ mais il y a également la possibilité de prospecter votre réseau comme nous l’avions expliqué dans cet article.

Pour ceux qui n’ont pas la fibre commerciale, il est parfois compliqué de se vendre et avoir défini son offre de service en amont peut vous permettre d’y voir plus clair et de mieux appréhender la négociation commerciale qui prendra place avant la contractualisation.

Par ailleurs, une fois vos premières missions réalisées, n’hésitez pas à demander un feedback à vos clients : vos prochaines missions peuvent en dépendre !

En effet, votre réputation en tant que freelance tech’ est basée sur la satisfaction de vos clients : si ceux-ci sont heureux de vos services, il n’hésiteront pas à vous recommander à leurs différents cercles.

Votre prochaine mission est sur Upway.io !

Créez votre profil dès maintenant 👇

Nos outils pratiques

Les plus consultés